Marius Jean Antonin Mercié : Différence entre versions

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
m (Voir aussi : catégorisation)
m
 
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
'''Marius Jean Antonin Mercié''', né le 30 octobre 1845 à Toulouse et mort le 13 décembre 1916 à Paris, est un [[Sculpteurs, architectes (de monuments)|sculpteur]] et peintre français.
 
'''Marius Jean Antonin Mercié''', né le 30 octobre 1845 à Toulouse et mort le 13 décembre 1916 à Paris, est un [[Sculpteurs, architectes (de monuments)|sculpteur]] et peintre français.
  
En 1868, il remporte le [[prix de Rome]].
+
En 1868 il remporte le [[prix de Rome]].
  
 
Grand officier de la [[Légion d'honneur]].
 
Grand officier de la [[Légion d'honneur]].

Version actuelle en date du 20 avril 2019 à 10:10

Marius Jean Antonin Mercié dans son atelier en 1908
Belfort monument commémoratif de la place d'Armes

Marius Jean Antonin Mercié, né le 30 octobre 1845 à Toulouse et mort le 13 décembre 1916 à Paris, est un sculpteur et peintre français.

En 1868 il remporte le prix de Rome.

Grand officier de la Légion d'honneur.

La rue Antonin Mercié dans le 15e arrondissement de Paris lui rend hommage.

Monuments réalisés

Lausanne, monument commémoratif 1870-1871
La statue en marbre de Carrare a été offerte à la ville de Lausanne par le mécène et philanthrope français Daniel IFFLA-OSIRIS 1824-1907. Celle-ci est située sur l’esplanade de Montbenon face au lac et dans l'axe des escaliers du Palais de Justice de Montbenon (Ancien tribunal Fédéral) - Sculptée en 1892 par le français Marius Jean Antonin Mercié 1845-1916. La base à été réalisé par l'architecte suisse Eugène Jost 1865-1946. Le texte sur le monument commémoratif inauguré en 1902: OFFERT A LA SUISSE EN SOUVENIR DU BON ACCUEIL QUE REÇURENT LES SOLDATS FRANÇAIS EN 1871- OSIRIS - Sur la face arrière GUILLAUME TELL
Relevé n° 130756
Châlons-en-Champagne Monument commémoratif 1870-1871
Gloria Victis, ce bronze est une copie du groupe de 1871 qui se trouve au Musée du Petit Hall à Paris - dû au sculpteur Antonin Mercié, il a été donné en 1891 au Musée de Châlons-sur-Marne par Joseph Chevalier. Cette Gloire aux Vaincus, hommage aux combattants de 1870-1871, siégea dans un premier temps dans le square Carnot, près de la Cathédrale Saint-Étienne puis laissa la place au Monument aux morts de la Grande Guerre. Déplacé en 1921 il prit place définitivement devant la Caisse d'Épargne
Relevé n° 131154
Statue de Jeanne d'Arc à Toulouse
Belfort monument commémoratif de la place d'Armes
« Aux défenseurs de Belfort ». Connu sous le nom de Statue « Quand-même » car elle est destinée à symboliser « la lutte quand-même »
Relevé n° 100145
Saint-Dié-des-Vosges
Monument à Jules Ferry (1896)

Annexes

Voir aussi